COULOIRS, GOULOTTES ET CASCADES
 

Prenez de la terre, de l'herbe et quelques roches englacées. Mélangez le tout. Laissez refroidir et blanchir. Vous avez la recette du mixte auvergnat. Tout un programme ! Quant aux différents couloirs du Val d'Enfer, ils sont d'un niveau variable. A loisir pour chacun de corser la difficulté par de nombreuses variantes.
Ne pas négliger que les conditions climatiques peuvent accentuer aisément le niveau des courses. Il peut y faire très froid et le brouillard peut vite tomber, sans oublier les conditions qui peuvent être avalancheuses dans certains secteurs. Mais un beau ciel bleu n'est jamais très loin et quand la truffade du chef vous attend en bas, alors tout va bien! Vous trouverez ci-dessous une petite sélection des principales courses de couloirs du Val d'Enfer ainsi que les cascades du coin (en préparation). Bonnes courses !

Les degrés des pentes sont donnés à titre indicatif et peuvent varier d'une saison à l'autre suivant les conditions. Par précaution, il n'est pas inutile de vérifier l'état de certaines de ces pentes en appelant le PGM du Mont-Dore au 04 73 65 04 06 (Sur le terrain, chacun est responsable de soi-même et des autres. Ces topos ne sont qu'à titre indicatif et ne peuvent en aucun cas constituer ma responsabilité en cas d'accident).

Les couloirs du Val d'Enfer
Du côté du val d'Enfer...

 

Couloir du Val d'Enfer

Longueur 350 m.
Pente à 30 - 35°.
La montée s'effectue dans l'axe du couloir.
Ce grand couloir donne accés au versant du Puy Redon. On peut également sortir facilement par la crête et continuer sur l'arête qui mène au sommet du Puy de Sancy. C'est une belle balade hivernale. La descente peut s'effectuer par le Val de Courre. Tranquilité assurée !

Couloir Collangettes

Couloir sous l'épaule du Puy Redon principalement utilisé comme couloir de ski. Raide.

Couloir de l'Entonnoir

Longueur 320 m.
Pente à 45°.
D'en bas, on repère bien ce couloir par une sorte d'étranglement rocheux. Il y a souvent de la glace dans ce passage.Le couloir a purgé récemment et changé quelque peu la configuration au niveau de l'étranglement. En cas de souci, possibilité de shunter sur la droite le passage clé. On retrouve ensuite la crête vers 1800 m.
 

Couloir de l'Y

Longueur 350 m.
Pente d'environ 40°. Quand s'élargit le couloir, il y a deux options:
> sortie directe à gauche pour rejoindre la crête.
> montée directe au Puy Redon avec une pente se raidissant à 45°.

Couloir du Pas de l'Âne

Longueur 350 m.
Pente à 40° qui se relève à 55° voire plus suivant la sortie.
C'est le couloir le plus à gauche du Val d'Enfer et facilement reconnaissable par sa grande largeur au niveau du col.
Montée dans l'axe du couloir avec sortie directement sur la crête principale vers 1820 m. Une variante de sortie en mixte s'effectue également dans les rochers terminaux.

 

Les Cabines

Longueur n.c.
Couloir assez raide situé entre deux arêtes rocheuses, notamment l'aiguille Collangettes sur la gauche (voir topo plus bas). Il sort directement sous le bâtiment du téléphérique. A sa base se trouve la cascade de la Rebique (cascade d'initiation entre autre).

Couloir des Poubelles

Longueur n.c.
Dans le Val d'Enfer, prendre rapidement sur la gauche la grande pente en direction du téléphérique. Quelques passages de glace.
Sortie au pied du mur en béton du téléphérique.

Couloir des Demoiselles

Longueur n.c.

Du Val d'Enfer, prendre la même direction que le couloir des Poubelles puis à mi-pente, virer sur la droite dans plusieurs passages mixtes et un rideau de glace caractéristique. Un pieu est installé pour un éventuel rappel dans la voie. Sortie sur la crête.

Placez ici le contenu de la nouvelle balise Div

Couloir de l'arête du Dinosaure

Départ du couloir au pied d'une lame rocheuse volcanique très caractéristique et qui rejoint la crête à environ 100 m du téléphérique. Suivre cette arête rocheuse qui se resserre ensuite sur le haut.

Le Vigier ou couloir des pompiers

Longueur n.c.

Couloir sur la droite du téléphérique. Sur la partie terminale un peu plus raide en dessous d'une zone rocheuse, contourner par la gauche ces rochers. Sortie proche du téléski du Pas de l'Âne au niveau d'une barrière en bois.

et du côté des aiguilles du Diable...
Les aiguilles du Diable

Quelques images de la face avec ses couloirs... Les voies ne portent pas de noms. (d'après sources locales)

Le couloir sud-ouest du Sancy ou Couloir tranquille

Longueur n.c.

Couloir que l'on prend au niveau de la Fontaine Salée et qui longe des aiguilles du Diable côté sud-ouest. Peu pentu sur le départ, il se redresse sur la fin sur du 45° environ. Ce couloir sort directement sur le fil du GR qui mène ensuite au sommet du Sancy.

Les cascades
 

La Dore

Accès : A la station du Mont-Dore, se diriger par les pistes vers le téléphérique de la Dore. De là, se diriger directement sur la droite vers un vallon très encaissé où l'on distingue déjà les cascades au fond. Remonter le vallon par le bas jusqu'au pied des cascades. La cascade de la Dore est la plus imposante située sur la droite.
Cotation : 3 sup, 4 - Longueur 50 m jusqu'au très bon relais situé sur le rocher à gauche.
2 voies d'attaque possibles : voie de gauche ou voie de droite avec une inclinaison différente suivant les conditions de la cascade.
Descente en rappel ou continuer après le relais sur un replat pour retrouver la crête où se trouvent des équipements. De là, on rejoint soit la station du téléphérique soit les pistes de ski vers l'Est.

La Goutte au nez

Accès : Même accès que pour la cascade de la Dore.

Photo : François Lesca

 

Le mixte par Denis Collangettes
L'hiver est là sur les Mont-Dore, mais les cascades tardent à geler malgré le froid, vos pitons rouillent et vos coinceurs pendent tristement au bout de leurs câbles dans leurs placards. C'est le moment d'essayer le mixte.
Bon d'accord, vous pouvez aller au Canada vous pendre à vos piolets dans une falaise rocheuse de 25 m de haut avec un glaçon au sommet, mais vous pouvez aussi trouver plus proche et plus mixte. Je veux parler de ce mélange subtil de glace et de rochers pourris, où se mêlent souvent de l'herbe ou de la terre plus ou moins gelées, qui fait tout le charme du mixte auvergnat, sans oublier l'adrénaline qui fait souvent partie de ce cocktail.
Oubliez les mouvements aléatoires, il s'agit avant tout d'être sur. Pas question de tout miser sur la solidité des points d'assurance en place, que d'ailleurs vous n'êtes pas sur de trouver, car les bonnes conditions sont réunies quand il y a une bonne couche
de givre qui recouvre et bétonne, non seulement le rocher pourri, mais aussi les pitons. C'est dire si le problème numéro un sera souvent de se protéger, aussi les pitons, coinceurs, sangles mais également broches coniques où épines (pour la terre gelée) seront indispensable. Une certaine expérience du solo n'est pas inutile car une chute aura peu de chance d'être sans conséquences fâcheuses. Si en falaise, vous avez tendance à virer au vert quand vos pieds dépassent le dernier scellement, vous n'êtes pas encore prêt.
Si tout ça ne vous a pas découragé, supportez encore quelques conseils : N'oubliez pas le casque. Une ou deux broches à visser ( courte ) peuvent ne pas être inutile. Evitez les températures positives. Vérifiez tout le matériel en place. Laissez les cordelettes ou changez les, elles sont là pour vous aider à trouver les pitons sous la glace ou la neige. Apprenez ou réapprenez l'assurage à l'épaule (pour les sorties des voies).
Enfin, dernier conseil, ne mettez pas la charrue avant les bœufs, il vaut mieux avoir une certaine expérience de la cascade de glace avant d'essayer le mixte auvergnat.
Pour vous mettre en appétit, voici un petit échantillon du Massif: La face ouest de la pointe du pylône. C'est la rive droite (flanc gauche en montant) de la coulée des cabines au Mont-Dore (celle qui aboutit juste à la gare supérieure du téléphérique). Ne soyez pas surpris par l'absence de cotations, ca change tout le temps, allez voir.

Denis Collangettes(+)
Placez ici le contenu de la nouvelle balise Div
 

© Yannick Michelat. Tous droits réservés. All rights reserved